Blog sur l'avancement de la télévision interactive et plus généralement de la maison connectée.

mercredi 18 mai 2011

Google TV 2.0: peut mieux faire

Google a annoncé à l'occasion de Google I/O la nouvelle version du système d'exploitation pour téléviseurs et décodeurs, Google TV, près d'un an après l'annonce de la version initiale.


Cette version nommée "3.1" devrait être lancée le semestre prochain ; elle introduit un certain nombre de nouvelles fonctionnalités :

  • Un seul code source commun à Google TV, Android pour mobiles et pour tablettes, même si Google TV conserve des spécificités, notamment la présence d'un navigateur Chrome "complet";
  • Le support de nouveaux types de matériels, notamment les processeurs ARM qui permettront l'arrivée d'équipements moins chers (la version actuelle de Google TV ne fonctionne que sur des "mini PC" à base de processeurs Intel)
  • Une nouvelle interface utilisateur qui se rapproche de celle développée pour les tablettes Android "Honeycomb"

Nouveau menu principal Google TV


  • L'accès à la boutique d'applications Android Market; cependant seules les applications optimisées pour un usage TV seront disponibles;


Boutique d'applications Google TV


  • La mise à disposition du code source de la télécommande et du protocole de communication de Google TV. Ceci permettra le développement d'applications mobiles permettant de télécommander une Google TV, voire d'intégrer des fonctions de "zapping" dans des applications existantes. On peut par exemple imaginer des guides de programmes qui "zappent" automatiquement, au grand dam des chaînes de télévision traditionnelles... Ce protocole permet également de transférer des liens d'un appareil à l'autre, par exemple pour transférer l'adresse d'une page web ou une vidéo depuis son mobile vers sa TV.
  • L'arrivée de nouveaux partenaires (déjà annoncés au CES) : Vizio (numéro 1 des TV aux Etats Unis) et Samsung (n°1 mondial), ce dernier n'utilisant la plateforme que pour une partie de sa gamme.

Les sessions Google TV dédiées aux développeurs se sont concentrées sur la création d'applications "natives" (java, comme pour les mobiles Android) ou d'applications web (html/javascript, comme pour les applications Chrome). Les intervenants ont également mis en avant l'intérêt des applications multi écrans qui permettent d'associer mobiles, tablettes et TV (comme LifeShow Player).

Cependant de nombreuses fonctions manquent à l'appel pour rendre crédible la nouvelle Google TV face aux plateformes existantes :
  • Une intégration plus poussée de Google TV dans Android permettant de transformer tous les téléphones ou tablettes Android en décodeur Google TV, via une simple connexion HDMI (comme suggéré par charbax). 
  • La mise à disposition du code source de Google TV (prévu officiellement pour la fin de l'année); ceci retarde l'arrivée de produits bons marchés provenant de sociétés ne détenant pas d'accords avec Google. Encore une fois Google protège au mieux ses intérêts et ceux de ses "partenaires" privilégiés.
  • La démonstration d'un premier adaptateur Google TV moins cher que l'Apple TV.
  • Une meilleure association entre les différents appareils Android, permettant facilement de dupliquer l'affichage d'un appareil sur un autre, ou au contraire de séparer un affichage sur plusieurs écrans en quelques clics.
  • Enfin et surtout, l'annonce d'un premier partenariat dans la télévision sur IP, avec un fabricant de boitiers et/ou un opérateur IPTV. Google TV semble plus que jamais adapté à une utilisation au sein d'une "box", de par son interface utilisateur, la présence d'un navigateur et d'une boutique d'applications, tandis que l'utilisation d'Android épouse parfaitement la stratégie "quadruple play" des opérateurs. Mais la méfiance traditionnelle du monde des télécoms vis à vis de Google les empêche de se lancer dans l'aventure. Jusqu'à l'arrivée d'un nouvel acteur plus menaçant venant de Cupertino?
Ces limitations signifient malheureusement que les prochains produits Google TV continueront à arriver au compte goutte, à des prix peu compététifs et seront réservés à une population de connaisseurs. Ce qui manque principalement à Google TV aujourd'hui c'est l'arrivée d'un concurrent sérieux qui fasse bouger l'écosystème, comme l'iPhone l'a fait en 2007-2008. Steve est tu là ?


En parallèle Google a fait une annonce tout aussi intéressante concernant la mise en place d'un programme "Android@home" afin de développer des logiciels et matériels domotiques. Je reviendrai sur cette annonce prochainement.

1 commentaire:

Messages les plus consultés